Accueil > Paroisses > Paroisse Ste-Sabine en Niortais > Actualités > CORONAVIRUS > message de la part des pères Auguste et Claude pour la semaine Sainte : le (...)

message de la part des pères Auguste et Claude pour la semaine Sainte : le (...)

Le dimanche des rameaux, sans rameaux

« Ça, je ne l’ai jamais vu ».
A quand remonte un tel événement ? Le souvenir se perd dans la nuit, peut-être faut-il se souvenir des temps de guerre….

Chaque année ça va de soi que ce dimanche est incontournable. Personne n’oublie son rameau avec beaucoup d’attachement à ce signe. Béni, il ouvre la semaine sainte.
Pour beaucoup de personnes quelle en est la signification ? On ne peut répondre à leur place….
Quoi qu’il en soit du sens donné par chacun, cette année confinement oblige, la bénédiction ne peut avoir lieu.

Rameaux ou branches fleuries ou palmes, ces éléments de la nature restent longtemps habillés de vert.
Le vert laisse entrevoir une espérance qui se lève sur le monde affronté à toutes sortes d’épreuves : guerres fratricides, famines, maladies destructrices comme celles qui se déploient chez nous et sur la terre.

Vous avez dit ESPÉRANCE ? Oui ! Car il ne s’agit pas d’une coloration de surface bien plutôt de la découverte ou redécouverte du Christ notre seule Espérance.
Où que nous soyons et en particulier chez nous, il nous rejoint à domicile. Nous aurions préféré le célébrer tous ensemble en Église, mais impossible.

Cette année, nos projets sont malmenés ou plutôt, nous devons accueillir une autre manière de vivre notre foi, à la manière de beaucoup de chrétiens empêchés de se rencontrer, de prier ensemble, parce que persécutés, pourchassés ou réfugiés.

Dans le silence, le recueillement, la découverte de la Parole de Dieu entre nous, c’est ainsi que nous pourrons vivre cette célébration inhabituelle, en famille ou personnellement.
Cet inattendu provoqué par l’invasion d’un ennemi invisible, nous relance sur un nouveau chemin, insécurisant, décapant, malaisé, à la suite du Christ Sauveur.

Cette Semaine Sainte sollicite notre foi pour apprécier notre relation avec le Christ.
Est-il le centre de notre vie ? L’ami de tous les jours ? Le compagnon de notre montée vers la joie de Pâques. N’oublions pas sa Passion, le don de sa vie, le service de ses frères et surtout son Amour passionnément offert à tous.

Une belle Semaine Sainte pour revenir à la source, avec un cœur tout neuf, heureux de se laisser guider par sa Parole : « Aimez vous les uns les autres comme je vous ai aimés ».

Répondre à cet article