Accueil > Paroisses > Paroisse Ste-Sabine en Niortais > CORONAVIRUS > message de la part des pères Auguste et Claude pour la semaine Sainte - (...)

message de la part des pères Auguste et Claude pour la semaine Sainte - (...)

Veillez donc…

Ce dimanche 8 novembre, l’Évangile nous lance un nouvel appel : « Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni l’heure. »

Au siècle de la prévoyance, des sondages prometteurs, des prévisions s’affichent par anticipation sur nos écrans ou dans les journaux. La météo elle-même tient une place incontournable, comme si notre vie journalière en dépendait. Parfois des précipitations surviennent et nous obligent à de nouvelles adaptations.

Le confinement 2 vient pour sa part perturber nos journées, nos habitudes, nos prévisions. Elles sont là désormais, les nouvelles contraintes pour un temps limité ou indéterminé, afin de sauver la santé.

Veillez donc
, nous précise Jésus. Restez éveillés pour entendre les pas discrets de ma présence. J’arrive alors que certains sont insouciants ou prévoyants à la manière de ces 10 invitées à la noce, donc à la fête, donc à un heureux moment loin des soucis du quotidien. Encore faut-il prévoir assez d’huile pour assurer cet instant de bonheur.

Lorsque Jésus nous parle en parabole, c’est toujours pour nous encourager à être des personnes responsables de leur vie et de leur relation avec les autres.

D’où la nécessité de prévoir. Mais lorsque survient l’inattendu, l’imprévisible, spontanément nous le refusons comme impossible. Devant la réalité qui s’impose avec exigence, il nous faut bien consentir.

Ce dimanche 8 novembre, comme chaque année, nous devions après Coulon, Beauvoir et Saint Hilaire La Palud nous retrouver en famille à Marigny pour porter dans notre prière tous les défunts depuis un an.

Le confinement nous oblige. L’impossibilité de célébrer le souvenir de tous ces visages aimés, s’ajoute à notre peine.

Devant le drame d’une séparation douloureuse, nous sommes souvent démunis et parfois le doute nous habite. L’affection qui nous unissait, parfois brutalement se brise et assombrit notre horizon.

Veillez donc. C’est une attitude responsable que Jésus nous offre.

Veiller avec notre lampe allumée pour que la Parole de Dieu nous nourrisse et nous donne la force pour guider nos pas sur un chemin d’espérance. La Parole de Dieu n’est pas confinée, elle est vivante et s’adresse avec force aux chercheurs de vérité.

Librement nous pouvons l’accueillir, car au plus profond de nous mêmes, il y a toujours une place pour voir germer et s’épanouir la petite fleur Espérance. C’est plus vrai encore lorsque la prière personnelle ou en famille prépare nos cœurs à la joie de la rencontre.

1 Message

Répondre à cet article