Accueil > Paroisses > Paroisse Ste-Sabine en Niortais > CORONAVIRUS > message de la part des pères Auguste et Claude - Dimanche 22 novembre (...)

message de la part des pères Auguste et Claude - Dimanche 22 novembre (...)

Christ Roi de l’Univers, mais si proche de nous...

Fêtez le Christ Roi de l’Univers, c’est pour l’Église parvenir au sommet de l’année liturgique.

De ce sommet, laissons-nous guider par le Sauveur et avec lui regardons l’Univers, ce monde visible et invisible. Sa Royauté, plus simplement sa présence, se fait toujours discrète, incarnée et remplie de merveilles, en particulier pour ceux qui mettent en lui leur foi.

Tout commence pour nous, à Bethléem. Le parcours du temps de l’Avent qui va commencer nous donne des repères pour nous acclimater à sa Lumière. Elle brille sur le visage d’un enfant et le monde entier en est, en partie transformé. Ce Royaume d’amour se propose, s’offre à qui veut bien l’accueillir. Reçu dans un cœur aimant, bienveillant, c’est là qu’il prend racine, tout en révélant la valeur inestimable de tout ce que nous réalisons, en particulier pour améliorer le quotidien de nos frères.

La Foi de l’Église, en chantant le Christ notre Roi, s’appuie uniquement sur l’Évangile qui s’accomplit dans notre manière d’être ensemble.

« J’avais faim, j’avais soif, j’étais étranger, nu, malade, prisonnier. Ces personnes en détresse, nous souligne Jésus, c’est moi avec vous et vous reliés à moi par le service de vos frères. Mon Règne de justice, d’amour et de paix, il passe dans vos vies, dans vos mains, dans vos cœurs désireux de bonheur pour vos frères démunis ».

Le Règne du Christ, Roi de l’Univers est rendu visible dès maintenant sur notre terre en particulier par ceux qui louent le Seigneur pour sa Parole lumineuse et sa Miséricorde qui relèvent et redonnent courage et force.

Tout geste humain, de notre part, trouve sa vraie grandeur lorsque Jésus nous dit : « C’est à moi que vous l’avez fait ».

Le Règne du Christ Roi, à visage humain, c’est le fruit de son Incarnation. Saint Jean le souligne : « Le Verbe s’est fait chair et il a demeuré parmi nous ». Parmi nous, il demeure pour que nous apprenions à respecter et à soulager toute personne, parfois atteinte dans sa propre chair.

Jésus, Roi, n’a pas déserté notre terre, à chacun, il offre toujours son amour. Ressuscité, lui seul sait lire dans nos vies, l’amour qui nous anime, et surtout en quoi nos gestes humains témoignent de sa présence, donc de son Royaume.

Répondre à cet article