Un jour je partirais

Un jour je partirais

Un jour je le sais bien

Vers un pays lointain

Un pays inconnu

Où personne n’est revenu

En attendant ce jour

Vivre dans l’amour

L’amour de son prochain

Un réconfort que ce soutien

Celui pratiqué par les restos du coeur

Oeuvrant avec bonheur

Et les associations de secours

Bénévoles se dévouant chaque jour

Que serait ce monde sans tendresse

Humains capables de nombreuses prouesses

Du meilleur hélas comme du pire

Toujours devoir espérer en l’avenir

Aussi tout n’est ni bon ni mauvais

Toutefois cet aspect demeure imparfait

Souhaiter que des conditions meilleures

Existent dans le monde d’ailleurs

Saint Gelais le 13/02/2021

Marcel

Répondre à cet article