Un carême qui commence au désert - 18 février 2018

Un carême qui commence au désert

Jésus est poussé au désert. De ce lieu sauvage, Il résistera au mal. Comme Lui, nous demandons d’être sauvés de ce mal : la nature hostile mais aussi des proches agressifs. Savons-nous reconnaître ce combat intérieur ? Le Notre Père, prière de Jésus, commence en citant ce Royaume d’en haut (Notre Père qui es aux Cieux). Il termine en marquant la délivrance du mal, en bas selon la symbolique. Toute croissance spirituelle passe par un combat. "Il n’y a pas de réussite sans difficultés", disait une religieuse.

Mais ce temps est provisoire puisque Dieu prépare une paix avec les animaux sauvages. Cela nous rappelle Isaïe « Le loup habitera avec l’agneau, le léopard se couchera près du chevreau. » (Is 11). Que ces quarante jours avec nos efforts, construisent cette joie de découvrir la paix.

Père Jérôme