• Logo
  • Retour sur la Lumière de la Paix de Bethléem 2020

    Des photos, une vidéo, un texte, pour revivre ce temps fort avant Noël

    Cliquer pour agrandir les photos



    Intervention du Père Julien Dupont

    Jr 1, 4-10

    La parole du Seigneur me fut adressée :
    « Avant même de te façonner dans le sein de ta mère, je te connaissais ;
    avant que tu viennes au jour, je t’ai consacré ;
    je fais de toi un prophète pour les nations. »

    Et je dis :
    « Ah ! Seigneur mon Dieu ! Vois donc : je ne sais pas parler, je suis un enfant ! »
    Le Seigneur reprit :
    « Ne dis pas : “Je suis un enfant !” Tu iras vers tous ceux à qui je t’enverrai ;
    tout ce que je t’ordonnerai, tu le diras.
    Ne les crains pas, car je suis avec toi pour te délivrer – oracle du Seigneur. »

    Puis le Seigneur étendit la main et me toucha la bouche.
    Il me dit :
    « Voici, je mets dans ta bouche mes paroles !
    Vois : aujourd’hui, je te donne autorité sur les nations et les royaumes,
    pour arracher et renverser, pour détruire et démolir, pour bâtir et planter. »

    Lumière de la Paix 2020

    Vous avez l’habitude des bulletins où les appréciations pleuvent…
    Imaginez un instant que, tout juste ordonné prêtre, alors que je terminais mes études de théologie au Canada, j’ai lu une évaluation qui m’a fait bondir : « Julien est un jeune prêtre français illuminé ».
    Chez nous, quand une personne dit d’une autre qu’elle est illuminée, cela n’est pas très glorieux. Un illuminé, c’est quelqu’un qui est un peu trop dans son monde, marqué par un peu de folie. Illuminé, moi ? Évidemment, j’ai compris que, pour un Franco-Ontarien, un illuminé est plutôt quelqu’un de vif, qui « percute vite ». Ce n’était donc pas un reproche, mais une forme d’éloge.

    En cherchant à comprendre l’histoire et le sens de ce mot, je crois avoir saisi une idée principale : un illuminé ne fait que réfléchir la lumière qu’il reçoit, et ce, aussi vite que la lumière se transmet. Comme la lune reflète la lumière du soleil, l’illuminé ne fait que redonner ce qu’il a reçu. Comme Jean, le Baptiste, qui « n’était pas la Lumière, mais [qui] était là pour rendre témoignage à la Lumière » (Jn1, 8). Ce soir, alors que nous recevons la Lumière, je nous inviterais bien à être ces illuminés qui, ayant reçu la Lumière, ne cherchions qu’à la refléter.

    Refléter la Lumière qui nous habite, c’est le rôle d’un prophète, y compris de Jérémie dont on vient d’entendre l’histoire. Alors qu’il n’est qu’un enfant, le Seigneur lui touche la bouche (Jr 1, 9) – d’accord, ce n’est pas ce qu’il faut faire au temps de la Covid-19 – il lui touche la bouche donc, et il lui donne de parler comme le Seigneur parle, c’est-à-dire « pour arracher et renverser, pour détruire et démolir, pour bâtir et planter » (Jr 1, 10).

    Avec sa bouche, on peut dire du bien, on peut proclamer des merveilles, dialoguer avec celles et ceux que nous ignorons… Mais on peut aussi détruire, démolir, abattre, c’est-à-dire faire de notre bouche une arme de guerre. Nous ne sommes ni seulement l’un, ni seulement l’autre… Mais un peu des deux. Notre bouche sert au meilleur comme au pire. Qu’il serait beau, tout au long de ces 12 jours qu’il reste avant Noël, que notre bouche serve à annoncer Dieu, un Dieu de Paix, de joie et d’Amour. À chaque fois que notre bouche dira le meilleur, la lumière sera plus intense, croyez-moi.

    Nous pouvons tous illuminer le monde comme Dieu, Celui qui est Lumière née de la Lumière, a illuminé notre monde. Mais pour cela, nous devons utiliser notre bouche comme il l’a fait, pour dire du bien de nous. Qu’a-t-il dit, d’ailleurs, à Jérémie ? « Avant que tu viennes au jour, je t’ai consacré » (Jr 1, 4), autrement dit « je t’ai tout donné, tout ce qu’il faut pour que tu puisses me dire : je t’ai donné des talents, de l’amour, le meilleur de moi-même. » Dieu donne tout pour que nous soyons capables du meilleur, pour que nous illuminions le monde.

    Alors ne recevons pas cette lumière, aujourd’hui, sans nous engager au service d’un monde plus beau, d’un monde où nos paroles témoignent de la Lumière présente en chaque personne qui nous entoure. [EXEMPLE] C’est ainsi que nous serons ce héros du quotidien, capable de refléter la Lumière reçue d’un autre. Amen.

    Père Julien Dupont
    14 décembre 2020