Accueil > Accueil - A la Une du site > En bref > FAQ > Quelle différence entre Pâque et Pâques ?

Quelle différence entre Pâque et Pâques ?

On écrit, semble-t-il, indifféremment les deux orthographes. Ce qui est bien commode pour les petits écoliers. Une faute évitée ! Peut-être y a-t-il cependant des raisons plus sérieuses que celle qui consiste à faire plaisir aux étudiants en herbe ?

Pour cela, il nous faut remonter à l’origine de ce mot dans la Bible, c’est à dire dans l’Ancien Testament et le Nouveau Testament.

Le livre de l’Exode nous raconte le passage de l’ange du Seigneur qui épargne les maisons habitées par les Hébreux. L’ange « saute » par-dessus les maisons du peuple élu. C’est une étymologie populaire qui fait passer du verbe sauter (hébreu PaSaH) au substantif passage (hébreu PeSaH). Cette « pâque » marque le jour de la délivrance du peuple élu de la maison esclavage, du pays d’Égypte. Chaque année ce passage est célébré par le sacrifice de l’agneau (Exode, chapitre 12).

Dans le Nouveau Testament, saint Paul nous parle du Christ comme d’une nouvelle pâque « Purifiez-vous du vieux levain pour être une pâte nouvelle, puisque vous êtes sans levain. Car le Christ, notre Pâque, a été immolé. » (1 Corinthiens 5, 7)

A partir des Xe et jusqu’au XVIe siècle le singulier et le pluriel s’emploient indifféremment. Par la suite le singulier a désigné la fête juive et le pluriel la fête chrétienne. Mais il n’y a pas de règle impérative dans ce domaine.

« La fête pascale de la communauté chrétienne commémore à la fois l’institution de l’ancienne et de la nouvelle alliance (nuit pascale). » (K. Rahner, Petit dictionnaire de théologie catholique). Ce qui expliquerait d’une certaine façon la forme plurielle du mot Pâques. Rien de plus.

Alain.

Lire aussi : Comment expliquer la variation de la date de la fête de Pâques ?

Retour au menu principal