Accueil > Accueil - A la Une du site > En bref > FAQ > Pourquoi tout le monde se rend-il au cimetière à la Toussaint (...)

Pourquoi tout le monde se rend-il au cimetière à la Toussaint (...)

Pourquoi tout le monde se rend-il au cimetière à la Toussaint ?

L’Eglise a reconnu depuis son origine, et reconnaît encore de nos jours, la sainteté de certaines femmes et de certains hommes. Mais ils ne sont pas les seuls à être saints (voir réponse à la question « qu’est-ce qu’un saint ? »). Dieu qui connaît la droiture (prière eucharistique 3) et les mérites de chacun, sait qu’il y a plus de saints que ceux que nous connaissons. Il y des saints inconnus. Pour rendre hommage à cette foule innombrable de saints inconnus, l’Eglise a institué la fête de tous les saints connus et inconnus. C’est la Toussaint. L’Eglise prie le jour suivant plus particulièrement pour tous les hommes défunts (comme nous le faisons à la messe tous les dimanche, prière eucharistique 2). « Souviens-toi de tous les hommes qui se sont endormis dans l’espérance de la résurrection, et de tous les hommes qui ont quitté cette vie : reçois-les dans ta lumière, auprès de toi ». La fête de la Toussaint et la commémoration des défunts ne peuvent se confondre, parce que tous les hommes ne sont pas saints, même si tous sont appelés à la sainteté (« « Soyez parfaits, comme votre Père céleste », Mt 5, 48). Elles se suivent, et sont liés, parce qu’il y a parmi les défunts de nombreux saints.

Dans toutes les sociétés, on honore les défunts. C’est d’ailleurs une caractéristique de l’homme. On a dit de l’homme que c’était l’animal qui enterrait ses morts. La célébration des morts, qui sont les pères et les ancêtres, est comprise d’emblée, dans toutes les civilisations. Cette commémoration n’est donc pas propre au christianisme. Mais il prie pour que tous les hommes jouissent du bonheur éternel, et ressuscitent.

Nous honorons des personnes que nous avons connues et aimées, et qui pour nous ont laissé un souvenir plus concret, que les saints des temps passés. Seuls les saints de notre époque peuvent nous paraître des personnages concrets. Par exemple, Mère Thérésa de Calcutta que nous avons pu voir à la télévision, dans son action, dans la vie, reçue par le Pape.

On a tendance à oublier la fête des saints au profit de la commémoration des défunts. Il faut avouer que le calendrier n’est pas favorable, puisque seul le 1° novembre est férié, alors que le 2 novembre ne l’est pas.

Alain.

Voir toutes les questions sur la Toussaint