Pèlerinage à Ste Macrine de Magné 2017

 

Pèlerinage à la Chapelle Sainte Macrine de Magné

Le dimanche 9 juillet 2017
se déroulait le pèlerinage annuel à la chapelle sainte Macrine sur la commune de Magné.

Le père Guy-Roger Makosso, prêtre coopérateur de la paroisse St Pierre et St Paul de Niort dont dépend Magné, s’est effacé en invitant le père Jean-Luc Voillot à présider la messe. Celui-ci, bien que curé de la paroisse Saint-Roch de Châtellerault, reste fidèle à ce pèlerinage et en assure depuis de nombreuses années l’animation spirituelle.

En ouverture de la messe, la présidente du Comité de Sauvegarde du Patrimoine de Sainte Macrine en évoque les quarante ans d’existence, rappelant brièvement la mémoire des nombreuses personnes qui ont œuvré pour la sauvegarde de la chapelle et qui continuent à la faire vivre.

Dans son homélie, le père Voillot fait le lien entre les lectures du jour et le tableau de Ste Macrine restauré il y a quelques années qui orne la chapelle.

En fin de cérémonie, Edith Bourolleau, présente à la création de l’association en 1977, a reçu, en geste de remerciement pour son implication, une « médaille » représentant la chapelle.

De l’avis général, l’assemblée s’amenuise d’année en année. Comme dans de nombreuses structures, les membres vieillissent et la relève ne vient qu’en petit nombre.

Après le partage du verre de l’amitié et le pique-nique tiré du sac, rendez-vous est donné à la fontaine pour un temps de prière. Le père Voillot y brosse un bref historique des dévotions dont elle faisait l’objet des siècles plus tôt, puis des textes de la Bible relatifs à l’eau guident la prière. Ensuite la montée vers la chapelle se déroule au fil d’un chapelet en méditant les cinq mystères lumineux.

Pour clore ce pèlerinage, les vêpres de Ste Macrine sont chantées, accompagnées à la cithare par Marguerite Brandet. Une journée conviviale sous un ciel clément malgré les risques d’orage. François Robillard