Accueil > Paroisses > Paroisse Ste-Sabine en Niortais > Archives > Toutes les archives > 2019 > Messe de St-Hubert à La Garette le 18 août 2019

Messe de St-Hubert à La Garette le 18 août 2019

La messe de Saint-Hubert a été célébrée sur le site de la maison du cheval à la Garette sur la commune de Sansais le dimanche 18 août 2019. C’est la cinquième année consécutive que cette messe a été vécue par la volonté de quelques personnes.

La messe était présidée par le père Bernard Châtaignier, vicaire épiscopale du sud niortais, à ses côtés le père Auguste Sambou en charge de la paroisse sainte Sabine en Niortais et Paul Dupuis, diacre à la paroisse St Julien en Mellois.

En ouverture ont été faits les remerciements aux différents soutiens de cette manifestation avec la présentation des différents acteurs de cet événement : les trompes de chasse du Rallye Niortais, des cavaliers, des maîtres chien avec leur animal, des fauconniers, des chasseurs à l’arc.



Le président du Rallye Niortais a rendu un hommage ému à l’un des membres, récemment disparu.

Le diacre a présenté la légende de Saint-Hubert, un noble, plus porté sur la vie mondaine et la chasse que sur la gestion de son territoire. Il se serait converti suite à une vision au cours d’une chasse, un Vendredi Saint au VIIème siècle.

La liturgie préparée et animée par la communauté locale Notre-Dame du Marais a été émaillée par les interventions de la quinzaine de trompes, soutenue par Sarah Rodgers au chant et au clavier.

Le père Bernard Châtaignier, en partant des lectures du jour où le prophète Jérémie est jeté dans une citerne parce qu’il dérange (Jérémie (38, 4-6. 8-10) et l’Evangile selon saint Luc (12, 49-53) où Jésus dit : "Je suis venu apporter un feu sur la terre… Pensez-vous que je suis venu mettre la paix sur la terre ? Non, je vous le dis, mais bien la division..." Et de détailler les milieux dans les quels la division va naître comme au sein des familles quand l’un d’eux va adhérer au message du Christ. Le prêtre a mis en lumière l’incompréhension actuelle des familles quand l’un deux demande le baptême. Il a prolongé la réflexion sur le nombre de chrétiens inquiétés et persécutés actuellement à cause de leur foi.

Malgré un temps pluvieux une assistance nombreuse a fait le déplacement pour cette célébration particulière.
François Robillard.

Répondre à cet article