Accueil > Paroisses > Paroisse Ste-Sabine en Niortais > Actualités > CORONAVIRUS > Message de la part des pères Auguste et Claude - dimanche 3 mai (...)

Message de la part des pères Auguste et Claude - dimanche 3 mai (...)

Le joli mois de mai

- Mois de Marie, Mère de l’Église, Mère qui nous apprend à prier.
- Mois où la vie se charge de promesses fructueuses.
- Mois de célébrations où les jours fériés s’ajoutent aux fêtes chrétiennes.
- Mois aussi où demeurent bien des inquiétudes pour des lendemains incertains

La beauté de ce mois s’avère altérée par des dates repaires à la fois d’ouverture , de reprises, ou d’attentes déçues.
Est-ce enfin le signe que la vie reprend ses droits, malgré les incertitudes face à un ennemi, toujours agressif et dévastateur.

Dans ce contexte, nous chrétiens, nous ouvrons l’Évangile et recevons ces paroles proclamées ce dimanche des vocations. « Je suis venu pour que les hommes aient la vie, la vie en abondance » Jn 10/10

Si parfois nous nous demandons au cœur des événements comment s’exprime la volonté du Seigneur, sa seule réponse : « Que les hommes aient la vie en abondance ».
Celle qui vient de la source de vie et aussi la vie dont nous sommes les gestionnaires. Là, nous sommes renvoyés à la vie en société. Elle est mise à mal en raison d’un virus dont nous évaluons de jour en jour les effets dévastateurs pour le monde entier.

Comment situer lucidement dans ce monde bouleversé la prière pour les vocations ?

En ce dimanche spécifique, la prière de l’Église, ainsi que chaque jour, porte aussi devant le Seigneur ce profond désir que chaque baptisé réponde pleinement à sa vocation.

En ce moment, des personnes se sentent appelées pour un service de leurs frères. Certaines mettent en œuvre de nouveaux talents pour donner la joie et rendre service de multiples manières. Le sourire de nombreux voisins en témoigne. Ça voudrait donc révéler que dans le cœur de beaucoup, sommeille un Esprit capable de s’éveiller en réponse renouvelée et inattendue.

Si c’était, là aussi, le terreau favorable où de nouvelles vocations puissent voir le jour : vocations pour le service des frères en communauté, comme prêtres ou diacres permanents.
Vocations pour une vie consacrée comme religieux ou religieuses. Que de beaux et vivants témoignages sont ainsi donnés au cœur de notre monde fragilisé en attente d’un sens donné à la vie.

L’heure est peut-être venue pour porter dans la prière personnelle ou communautaire, la Foi de l’Église qui croit que l’Esprit Saint continue à susciter des vocations au sacerdoce et à la vie religieuse.

Selon le Pape François, ce dimanche retentit comme « un appel au service missionnaire des autres ». Tous nous avons reçu des capacités qui se concrétisent dans nos familles, notre vie professionnelle.

Notre prière est marquée par tous les efforts et les actions orientés vers le service des autres.

Dans cette dynamique de l’ouverture aux autres, le Seigneur qui est la Porte saura bien ouvrir son cœur pour que ceux qui acceptent de passer par lui découvrent la liberté qu’il offre en réponse à son appel. Ils peuvent ainsi entrer et sortir pour en appeler d’autres à entrer dans la joie de servir Jésus le Bon Pasteur. Sa Parole ne peut que nous attirer : « Moi je suis venu pour que les hommes aient la vie en abondance ».
Seigneur, je le crois !

Répondre à cet article