La communion spirituelle

LA COMMUNION SPIRITUELLE

En ces temps troublés par le coronavirus, le pape et les évêques nous invitent à prendre des précautions sanitaires, notamment en évitant le contact physique. C’est pourquoi nous sommes invités à redécouvrir ce qu’est la communion spirituelle. A différentes époques de l’histoire de l’Eglise, les chrétiens la pratiquaient par exemple lors des persécutions, des épidémies ou encore lorsque les messes étaient peu fréquentes ou la possibilité de communier n’était pas répandue…


QU’EST-CE QUE LA COMMUNION SPIRITUELLE ?

La communion spirituelle est la communion de désir : je ne peux pas communier en recevant le Corps du Seigneur pour diverses raisons, mais je désire, au plus profond de mon cœur le recevoir, m’unir à lui qui se donne pleinement, de telle sorte qu’il vive en moi. Tant de saints, à diverses époques au cours desquelles la communion sacramentelle était peu pratiquée, ont vécu quotidiennement cette communion du désir. Elle a l’immense grâce de produire en nous des fruits comparables à la communion sacramentelle, comme le dit Saint Thomas d’Aquin « tout se passe comme si on l’avait reçu. » Même si l’Église recommande la communion sacramentelle fréquente (au moins une fois l’an avec la confession à Pâques, ce que l’on appelle : faire ses Pâques), néanmoins, elle n’oblige pas les chrétiens à la communion sacramentelle à chaque messe.
D’ailleurs, la communion spirituelle produit bien plus de fruits spirituels lorsqu’elle est vécue avec ferveur qu’une communion sacramentelle reçue avec tiédeur.
Ce qui permet à la grâce de produire son fruit, c’est le désir. N’oublions pas, la communion n’est pas un dû mais un don. La communion spirituelle peut nous permettre ainsi de redécouvrir en profondeur le mystère de la communion sacramentelle.
Voici une prière que nous pouvons faire au moment de la communion du prêtre :
« A tes pieds, ô mon Jésus, je me prosterne, et je t’offre mon cœur, qui s’abaisse en ta Présence. Je t’adore dans le Sacrement de ton Amour. Je désire te recevoir dans la pauvre demeure que t’offre mon âme. En attendant le bonheur de la Communion sacramentelle, je veux te recevoir en esprit. Viens chez moi, ô mon Jésus ! Que ton Amour embrase tout mon être. Je crois en toi, j’espère en toi, je t’aime de tout mon cœur. Amen. »

PRIERE POUR LA COMMUNION SPIRITUELLE de Mgr R. Centène

« Seigneur Jésus, je crois fermement que Tu es présent dans le Saint Sacrement de l’Eucharistie. Je T’aime plus que tout et je Te désire de toute mon âme.
« Après toi languit ma chair comme une terre assoiffée » (Ps 62)
Je voudrais Te recevoir aujourd’hui avec tout l’amour de la Vierge Marie, avec la joie et la ferveur des saints.
Puisque je suis empêché de Te recevoir sacramentellement, viens au moins spirituellement visiter mon âme.
En ce temps de carême, que ce jeûne eucharistique auquel je suis contraint me fasse communier à Tes souffrances et surtout, au sentiment d’abandon que Tu as éprouvé sur la Croix lorsque Tu t’es écrié : « Mon Dieu, mon Dieu pourquoi m’as-tu abandonné ».
Que ce jeûne sacramentel me fasse communier aux sentiments de Ta Très Sainte Mère et de Saint Joseph quand ils T’ont perdu au temple de Jérusalem, aux sentiments de Ta Sainte mère quand elle Te reçut, sans vie, au pied de la Croix.
Que ce jeûne eucharistique me fasse communier aux souffrances de Ton Corps mystique, l’Église, partout dans le monde où les persécutions, ou l’absence de prêtres, font obstacle à toute vie sacramentelle.
Que ce jeûne sacramentel me fasse comprendre que l’Eucharistie est un don surabondant de Ton amour et pas un dû en vue de mon confort spirituel. Que ce jeûne eucharistique soit une réparation pour toutes les fois où je T’ai reçu dans un cœur mal préparé, avec tiédeur, avec indifférence, sans amour et sans action de grâce.
Que ce jeûne sacramentel creuse toujours davantage ma faim de Te recevoir réellement et substantiellement avec Ton corps, Ton sang, Ton âme et Ta divinité lorsque les circonstances me le permettront.
Et d’ici là, Seigneur Jésus, viens nous visiter spirituellement par Ta grâce pour nous fortifier dans nos épreuves. « Maranatha, viens Seigneur Jésus. »

PRIERE DU PAPE FRANCOIS

« Oh Marie,
tu brilles toujours sur notre chemin
en signe de salut et d’espoir.
Nous te faisons confiance, Reine des malades,
toi qui a gardé une foi ferme
alors que tu as partagé la douleur de Jésus
au pied de la croix.
Toi, salut du peuple romain,
tu sais ce dont nous avons besoin
et nous sommes sûrs que tu exauceras nos demandes,
tout comme tu as fait revenir la joie et la fête
lors des noces de Cana en Galilée,
après un moment d’épreuve.
Aide-nous, Mère de l’Amour Divin,
à nous conformer à la volonté du Père
et à faire ce que Jésus nous dit,
Lui qui a pris sur lui nos souffrances
et a été chargé de nos douleurs
pour nous porter à travers la croix
à la joie de la résurrection. Amen. »
Pape François

Répondre à cet article