Ascension du Seigneur : le grand vitrail de la cathédrale de (...)

Le grand vitrail (8 mètres de haut) de la cathédrale de Poitiers vers 1165, dit « vitrail de la crucifixion » à cause de son thème central, est en fait une synthèse artistique et théologique. Les scènes s’interpénètrent dans une harmonie d’azur et d’écarlate.

L’Ascension, comme il se doit, domine tout l’ensemble de l’histoire : Passion, Résurrection, martyrs de Pierre et de Paul.

Les onze apôtres

– Matthias n’a pas encore été choisi en remplacement de Judas –
sont comme debout sur les bras de la croix,
six à gauche du spectateur,
cinq à droite, en petit format,
têtes levées vers le ciel, voyant et écoutant.

Le Christ

De grande dimension, il est lui aussi debout en attitude frontale, pieds nus sur une légère nuée qui l’éloigne de notre terre. Il est vêtu royalement de tuniques blanche et pourpre sous un large manteau bleu. Sa tête est auréolée d’un nimbe crucifère : c’est bien l’homme crucifié qui est dans la gloire.

D’une main il tient un livre, car il est le Verbe, la Parole de Dieu, et il est lui-même celui qui peut ouvrir ce livre de vie. De sa main droite il bénit le monde entier.

Il est encadré dans une mandorle - ou amande mystique – pour souligner sa majesté. Cette mandorle déborde la frise décorative du vitrail et la perce jusqu’au sommet de la baie, dominant notre espace et notre temps, sur le fond rouge de la gloire.

Les anges.

Admirons le mouvement, l’audace du dessin de leur corps, en croissant presque géométrique, une main vers le ciel, l’autre vers la terre : ils sont les porteurs du message :

« Pourquoi restez-vous là à regarder vers le ciel ? Jésus, qui a été enlevé du milieu de vous, reviendra de la même manière que vous l’avez vu s’en aller vers le ciel ».

Jacques Lefebvre

Voir les autres présentations de Jacques Lefebvre
Voir les vidéos de "La bible en images" de Jacques Lefebvre