Accueil > Paroisses > Paroisse St-Jean-Baptiste en Niortais > Archives > Toutes les archives > Année 2018 > Carême et Pâques 2018 > EHPAD de Chauray - célébration de la Réconciliation le jeudi 29 mars (...)

EHPAD de Chauray - célébration de la Réconciliation le jeudi 29 mars (...)

Célébration de la Réconciliation
EHPAD de CHAURAY
Jeudi 29 Mars 2018 à 11 heures 00

Chant
Tournez les yeux vers le Seigneur, et rayonnez de joie
Chantez son Nom de tout votre cœur
Il est votre Sauveur, c’est lui votre Seigneur.

Prière du Célébrant et petite présentation de Saint Jacques

Notre Père qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
Comme nous pardonnons aussi
A ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation,
mais délivre-nous du Mal.

1) de l’Epître de Saint Jacques (1,21-27) - Parole et action

Accueillez la parole qu’on a semée en vous : elle a le pouvoir de sauver vos âmes. Ne soyez pas seulement des auditeurs de la parole ; passez à l’action, ou bien vous êtes dans l’illusion.
Un chrétien qui ne passe pas à l’action est comme cet homme qui observait son visage dans un miroir ; il se regardait, mais sitôt parti il ne savait plus comment il était.
C’est le contraire pour celui qui passe aux œuvres au lieu de rester un auditeur : heureux est-il car il l’a mise en pratique, sinon il se trompe lui-même et sa religion ne vaut rien. La religion sincère aux yeux de Dieu, c’est de prendre soin de ceux qui nous entourent et qui sont laissés de côté.

- Est-ce que je me nourris de la Parole de Dieu non seulement le dimanche à la télé, mais aussi chaque jour ?
- Est-ce que je trouve suffisant la messe à la télé ou bien que je cherche comment pratiquer dans les jours qui suivent ?
- Est-ce que je me souviens d’avoir renoncé par peur, par pudeur, à un geste ou une parole d’amitié envers quelqu’un qui me déplaît ?
- Dans ma famille, si un de mes frères ou de mes sœurs, un de mes enfants, est mis à l’écart, est-ce que je désire sincèrement renouer les liens ? Qu’est-ce que je fais, je dis, pour cela ?

Refrain : Pitié, Seigneur, car nous avons péché.

2) de l’Epître de saint Jacques (3,3-11) - les péchés de la langue

Celui qui ne faute pas en parole est un homme vraiment parfait. Voyez les bateaux : il suffit d’un modeste gouvernail pour qu’un grand bateau poussé par des vents puissants aille au gré du pilote. C’est pareil pour la langue. Elle est petite, mais les effets sont terribles ! Voyez le feu et ce qu’il est capable de brûler… la langue est capable de souiller tout le corps et quand le feu de l’enfer s’y met elle le communique à toute notre existence… Avec elle nous bénissons notre Seigneur et Père ; avec elle nous maudissons les hommes faits à l’image de Dieu. De la même bouche sortent la bénédiction et la malédiction. Frères, cela ne peut pas être !

- Est-ce qu’il m’arrive de penser et surtout de dire du mal de quelqu’un ?
- Est-ce que je prends plaisir à écouter les cancans et à ajouter mon grain de sel ?
- Est-ce que je me souviens avoir fait du mal volontairement à quelqu’un dans mes paroles ?
- Est-ce que j’ai renoncé à défendre quelqu’un qui était attaqué en paroles ?
- Est-ce que j’ai le souci de mettre en avant ce qui est bien, ce qui est beau ?

Refrain : Pitié, Seigneur, car nous avons péché.

3) de l’Epître de saint Jacques (5,7-16) - Persévérance dans les épreuves

Frères, sachez attendre le jour où viendra le Seigneur. Voyez le cultivateur… Il attend jusqu’à ce que viennent les pluies. Vous aussi, sachez attendre sans perdre cœur, car la visite du Seigneur n’est plus loin. Frères, voyez ce qu’ont souffert les Prophètes et Job, voyez leur patience.
Car « le Seigneur est plein de tendresse et de bonté ».
Si l’un de vous est abattu, qu’il prie. Si un autre se sent en pleine forme, qu’il chante au Seigneur. Cette prière avec foi sauvera la personne alitée et le Seigneur la relèvera. Et si cette personne a commis quelque faute, elle lui sera pardonnée. Reconnaisse donc vos fautes les uns devant les autres et priez pour les autres, de façon que vous receviez la guérison, car la prière des justes est pleine d’efficacité.

- Est-ce que j’attends vraiment cette rencontre avec le Seigneur ?
- Pourquoi me fait-elle peur ?
- Le Christ lui-même a-t-il eu peur de mourir ?
- Peut-on en parler entre nous ?
- Comment montrer l’espérance ?
- Qu’est-ce que je peux dire au Seigneur dans ma prière ?
- La souffrance a-t-elle un sens religieux ?
- Que signifie « cette prière avec foi sauvera la personne malade » ?

Refrain : Pitié, Seigneur, car nous avons péché.

Je confesse à Dieu tout-puissant,
je reconnais devant mes frères que j’ai péché,
en pensée, en parole, par action et par omission,
oui, j’ai vraiment péché.
C’est pourquoi je supplie la Vierge Marie
les anges et tous les saints
et vous aussi mes frères
de prier pour moi le Seigneur notre Dieu.

Temps de la réconciliation

Le Célébrant présente la Croix à chacune des personnes présentes qui sera invitée à la toucher… l’embrasser…

Geste de conversion

Le Pardon du Seigneur aura toute sa vérité et sa fécondité si je m’engage concrètement pour transformer ma vie.
Chacun choisit, au fond de son cœur, un point concret qu’il désire changer dans sa vie pour mieux répondre à l’amour du Seigneur.

Refrain final
Vivons en enfants de lumière,
sur les chemins où l’Esprit nous conduit :
Que vive en nous le nom du Père !

Donne-moi part à ta vie

Seigneur, tu es le cœur de ma vie, mais souvent je te tourne le dos.
Pardonne, je t’en prie, mon manque de foi, mes doutes et mes résistances.
Quand je suis troublé et anxieux et que je perds mon chemin,
Viens habiter mon cœur et comble-moi de ta paix.
Ton amour me libère et me rassasie. Seigneur, tu as vaincu la mort.

Donne-moi part à ta vie

Bonne Fête de Pâques à chacun(e) de vous !

Célébration préparée par Paulette Moreau et Jean-Marie Landreau