• Logo
  • Journée mondiale de prière pour les vocations 2021

    Le 25 avril 2021, Journée mondiale de prière pour les vocations (JMV) autour du thème « tes questions méritent une réponse ».


    À l’occasion de la journée mondiale de prière pour les vocations, le 25 avril 2021, découvrons ensemble le rôle et les missions du Service Diocésain des Vocations (SDV) avec Sr Jeanine Apheseix et le P. Julien Dupont

    COMPRENDRE
    L’art de se poser les (bonnes) questions… et d’y répondre ! Quelques éclairages du P. Julien

    Le Service Diocésain des Vocations (SDV) reçoit, de l’évêque, une triple mission :
     ACCUEILLIR ET ECOUTER les demandes de personnes qui se présentent,
     INTERPELLER ET EVEILLER aux vocations, dans les communautés du diocèse,
     ACCOMPAGNER ET CHEMINER avec les personnes vers un choix de vie.
    Cela signifie que cette mission est au service de personnes pour un temps limité : celui d’un premier discernement. L’enjeu principal, ici, est d’abord, d’apprendre à se poser les (bonnes) questions pour y répondre favorablement.

    Aujourd’hui, sur notre diocèse, un groupe mixte de jeunes se réunit tous les deux mois et cherche, par des temps d’enseignements, de réflexions et par des témoignages, à mieux saisir le sens de tel ou tel enjeu de foi. Bien sûr, l’équipe se tient aussi à leur disposition pour les accompagner. Nous rencontrons aussi d’autres personnes, au profil plus atypique, pour cheminer avec elles. Mais toutes sont conviées à vivre sur la route d’Emmaüs pour apprendre à y reconnaître la présence du Ressuscité !

    Cette année, le dimanche des vocations, en France, a pour thème : « Tes questions méritent une réponse ! » C’est une occasion pour chacun de nous de prier – et de nous engager – pour dialoguer avec celles et ceux qui se posent des questions sur le sens de leur vie. Personne ne doit rester seul avec ses interrogations. Encore faut-il apprendre, grâce à un accompagnement ordinaire, à bien poser la question pour éviter d’y répondre « de travers ».

    DÉCOUVRIR
    Témoignage de Sr Jeanine, sur l’accompagnement vocationnel

    Qui dit accompagnement, dit compagnon, compagne. Qui dit compagnon, compagne, dit être à côté, pas devant, pas derrière : côte à côte. Être à côté, pourquoi ? Pour marcher ensemble sur la route de la vie. L’accompagnement vocationnel – la marche côte à côte – permet l’échange de paroles, d’expériences, de questionnements, de réflexions, de prière aussi.

    Pour tout cela, la priorité est à l’ÉCOUTE, au RESPECT, à la BIENVEILLANCE. L’accompagnement vocationnel se vit dans une relation de CONFIANCE, de RÉGULARITÉ des rencontres entre l’accompagnant et l’accompagné. Il est entendu que l’accompagnateur(trice) a une expérience de la vie assez longue pour pouvoir entendre les questions fortes qui engagent la vie.

    Comme Dieu lui-même, l’accompagnement prend du TEMPS, tout comme le choix de l’orientation de la vie car la perspective, aujourd’hui comme avant est dans la durée, même si celle-ci a un contenu quelque peu aléatoire. Arriver à un choix de vie ne se fait pas du jour au lendemain ; il se fait à la suite de multiples questionnements, de quelques essais même dans telle ou telle voie, de partage et de prière : prière personnelle, temps de réflexion et de retraite. L’accompagnement vocationnel est une mission que l’on reçoit en Église.

    Pour ma part, elle m’est confiée depuis bientôt deux ans : j’y participe dans une équipe d’adultes tous engagés d’une manière ou d’une autre dans les services de l’Église diocésaine. C’est une véritable joie de retrouver les uns et les autres et de « travailler » ensemble, chacun à sa place et avec son charisme, à cette recherche de l’orientation de vie des jeunes. En terminant ce modeste témoignage, je veux exprimer ma reconnaissance à Monseigneur Wintzer d’avoir demandé la collaboration des Filles de la Croix pour ce service et à toute l’équipe pour la joie qui m’est donnée de me retrouver avec elles dans cette mission.

    APPROFONDIR
    Extrait du message du pape François pour la journée mondiale de prière pour les vocations 2021, intitulé « Saint Joseph : le songe de la vocation »

    En plus de l’appel de Dieu – qui réalise nos plus grands rêves – et de notre réponse – qui se réalise dans le service disponible et dans le soin attentif -, il y a un troisième aspect qui traverse la vie de saint Joseph et la vocation chrétienne, en rythmant le quotidien : la fidélité. Joseph est « l’homme juste » (Mt 1, 19), qui, dans le silence actif de chaque jour, persévère dans l’adhésion à Dieu et à ses plans. Dans un moment particulièrement difficile, il se met à « considérer toutes les choses » (cf. v. 20). Il médite, pondère : il ne se laisse pas dominer par la hâte, ne cède pas à la tentation de prendre des décisions hâtives, ne suit pas l’instinct et ne vit pas dans l’immédiat. Il cultive tout dans la patience. Il sait que l’existence ne s’édifie que sur une adhésion continue aux grands choix


    Prière d’intercession pour le dimanche des Vocations 2021

    En ce jour de prière pour les vocations, soyons heureux de rendre grâce pour les multiples manières de vivre le baptême, à travers des ministères ou des états de vie. Et demandons au Seigneur de savoir mieux comprendre et accueillir cette diversité.

    Nous te rendons grâce pour notre évêque successeur des Apôtres, il est pour l’Église de Poitiers la figure du Christ Bon Pasteur.
    Aide-nous à accueillir avec confiance les orientations de notre diocèse et à mieux participer à leur mise en œuvre.

    Nous te rendons grâce Seigneur pour les couples qui, dans le sacrement du mariage, sont les signes du Dieu de l’Alliance.
    Bénis tous les époux, entoure-les de ta grâce, afin que leur amour porte du fruit et qu’ils soient signes d’un monde à construire dans la réciprocité de l’amour.

    Nous te rendons grâce pour les diacres. Ces hommes ont accepté de conjuguer vie professionnelle, engagement familial et ministère ordonné pour être les signes du Christ Serviteur.
    Fais-nous accueillir leur témoignage d’une vie interrogée par l’Évangile qu’ils ont mission d’annoncer, notamment dans le service des plus pauvres.

    Nous te rendons grâce pour tous les évangélisateurs et missionnaires, ceux et celles qui ont accepté de se déplacer vers un autre pays, mais surtout d’opérer un déplacement à l’intérieur d’eux-mêmes pour rejoindre d’autres peuples, d’autres cultures, d’autres Églises.
    Suscite en nous une même attitude de dialogue et d’annonce, et que soient toujours plus nombreux ceux qui portent ainsi la Bonne Nouvelle.

    Nous te rendons grâce pour les prêtres. Ils sont parmi nous les signes du Christ Pasteur. Ils rassemblent et appellent à témoigner de la Bonne Nouvelle :
    Que ton Esprit suscite aujourd’hui dans l’Église les prêtres dont le monde a besoin pour servir à la prière et à l’eucharistie et pour annoncer l’Évangile du Christ.

    Nous te rendons grâce pour tant d’hommes et de femmes qui ont accepté, à travers la vie consacrée, de vivre l’Évangile avec d’autres, au cœur d’une existence fraternelle pour l’annonce du Royaume.
    Dirige au long de leur marche vers toi ceux que tu appelles à ne chercher que ton Royaume : qu’en renonçant à eux-mêmes pour suivre le Christ humble et pauvre, ils se dévouent à ton service et à celui de leurs frères.

    Seigneur, ouvre-nous à tes appels et fais de nous une communauté appelante. Toi qui règnes, maintenant et pour les siècles des siècles. Amen


    "La joie d’être prêtre"