Accueil > Paroisses > Paroisse Ste-Sabine en Niortais > Actualités > CORONAVIRUS > Dimanche 22 Mars 2020 - Commentaire des textes du Dimanche

Dimanche 22 Mars 2020 - Commentaire des textes du Dimanche

Notre chemin de carême a été balisé par des verbes et des images : Renaître et une jeune et fragile pousse - S’éveiller et un feuillage - S’épanouir et un bourgeon - enfin en ce dimanche c’était Vivre et un fruit.

Les dictionnaires déclinent une vingtaine d’approches du verbe vivre : vivre sa vie – tout quitter pour vivre – vivre en autarcie – vivre en couple – vivre à la campagne – …. - et nous pourrions ajouter vivre sa foi.

Heureusement l’image nous aide à cerner sans doute les raisons du choix de ce verbe : un fruit, une pomme de pin.

Vivre pour donner du fruit. Ce qui vaut dans le domaine végétal est transposable pour l’humain, mais bien évidemment pour les hommes cela dépasse la seule reproduction qui est l’unique fonction du fruit dans le domaine végétal. Pour porter des fruits nous avons à construire nos vies. Chacun doit trouver sa voie pour se réaliser. Mais une approche trop individualiste n’est ni lucide ni réaliste. L’homme est membre d’une communauté. La pandémie que nous vivons hélas nous rappelle durement que notre vaste monde n’est qu’un village où nous sommes tous solidaires pour le pire et pour le meilleur si nous le construisons ensemble.

Comme nous l’avons fait dimanche dernier, sur un feuillet laissé à votre disposition au fond de l’église, nous allons essayer de rechercher le lien possible entre le verbe vivre et les textes que nous propose la liturgie de ce 4ème dimanche de carême.
Dimanche dernier le livre de l’exode nous invitait à ‘’écouter’’ Pas n’importe quelle écoute mais une écoute dans la confiance. En ce dimanche, dans le livre de Samuel, il est question de regard. Ce qui est essentiel aux yeux de Dieu est invisible, seul le regard du cœur permet de le discerner. « Mais le Seigneur dit à Samuel : « Ne considère pas son apparence, ni sa haute taille, car je l’ai écarté. Dieu ne regarde pas comme les hommes ; les hommes regardent l’apparence, mais le Seigneur regarde le cœur. »

Évoquant le verbe vivre, nous précisions que l’homme a à construire sa vie, il doit apprendre à regarder et tout au long de sa vie de baptisé, avec l’aide de l’Esprit Saint, il devra consentir à convertir son regard. Cela pourrait être, encore, un but pendant ce temps du carême.

Si on consent, sans en changer le sens, à introduire le verbe vivre dans la lettre de St. Paul apôtre aux Éphésiens, nous aurons la confirmation que la vie du baptisé lui est donnée pour porter du fruit : « Frères autrefois vous (étiez) viviez dans les ténèbres, maintenant, dans le Seigneur, vous (êtes) vivez dans la lumière ; conduisez-vous comme des enfants de lumière – or la lumière a pour fruit tout ce qui est bonté, justice, et vérité - … » Avec notre baptême une vie nouvelle a commencé, nous sommes passés des ténèbres à la lumière. Et pourtant nous succombons souvent aux œuvres des ténèbres. Alors en ce temps de carême, si nous désirons porter ces beaux fruits que sont la bonté, la justice, et la vérité, il nous faut faire un effort pour vivre en enfant de lumière, car l’enjeu est immense : refléter la lumière du Seigneur.

Quelle vie quand on est frappé de cécité comme l’aveugle de l’évangile de Jean ! Quel sens a le mot vivre avec un tel handicap !

Bien que cet évangile ouvre à bien d’autres considérations, soyons attentifs à la rencontre de Jésus avec cet aveugle qui se déroule en trois temps :
- La boue, de la poussière, de la terre et de l’eau, appliquée sur les yeux de l’aveugle - L’envoi de Jésus pour un lavage des yeux qui révèle sa guérison à celui qui ne voyait pas - Enfin Jésus ouvre l’aveugle à une autre lumière celle de la foi. Lors de la création, Dieu a modelé l’homme avec la poussière du sol comme il a modelé tous les animaux, mais à l’homme seul il a insufflé un souffle de vie, son Esprit.

Le dessein de Dieu c’est de nous partager son souffle de vie, de nous donner son Esprit : « Dieu créa l’homme à son image, à son image il le créa … » C’est à cette vie que nous avons été destinés

Équipe d’animation Saint Hilaire La Palud

Répondre à cet article