Accueil > Accueil - A la Une du site > En bref > FAQ > D’où vient la fève du gâteau des rois ?

D’où vient la fève du gâteau des rois ?

D’où vient la fève du gâteau des rois ?

Comme dans beaucoup de cas le christianisme a christianisé » certaines coutumes du monde païen. C’est le cas pour la fève du gâteau, de la galette des rois.

Dans cette affaire ce qui compte c’est la fève plus que le gâteau, n’en déplaise aux gourmands ! La fève est symbole de fécondité.
Ainsi celui qui la trouve est assuré de la chance, de la richesse, du pouvoir, de la vertu et … de l’amour !

Dans le Grèce antique on élisait les magistrats avec une fève. On élisait, de la même façon, le roi d’une fête qui était tenu d’offrir à boire aux invités. Pour éviter cette dépense, les moins généreux s’empressaient d’avaler la fève. D’où l’idée de la fabriquer en « dur », en particulier en porcelaine. Les vrais rois, tel que Louis XIV, se devaient d’en offrir en or. Mais on se devait aussi de les faire élire « rois » de la fête !

Aujourd’hui c’est pour honorer les « rois » mages que l’on tire les rois. Et c’est bien le hasard (autre nom des divinités) qui est chargé de désigner le roi éphémère de l’assemblée.
La tradition veut que ce soit le plus jeune des convives, sous la table pour qu’il ne puisse pas voir la galette, qui annonce le choix à partir de la galette coupée en parts égales : « Pour qui cette part ? Pour maman ! Pour qui, cette part ? Pour Papy … »

Nul ne saurait manquer à cette sympathique tradition, qui dure tout le mois de janvier, les modernes ayant renchéri. En effet, c’est le roi de la première fois qui offre la galette de la prochaine fois. Et cela peut durer longtemps, si on veut !

Alain.

Retour à l’Epiphanie

Retour au menu principal