Après le 13 septembre, chers amis de Charlie Hebdo

Chers amis de Charlie Hebdo

Je me présente (cette présentation sera sans doute un « sacré » handicap à vos yeux !) :

Je suis croyant – je suis chrétien – je suis prêtre – je suis heureux et fier d’être tout cela !

Pourquoi est-ce que je prends le temps de vous écrire ? C’est pour vous soutenir sans aucune réserve dans votre droit à la liberté d’expression, dans votre droit à vous moquer des religions, y compris de la mienne.

Vous avez le droit absolu de vous moquer des milliers de bénévoles du Secours Catholique qui ne tirent aucun profit du temps passé au service des plus démunis et qui, tous les ans, présentent aux pouvoirs publics « l’état des lieux de la pauvreté en France ».

Vous avez le droit absolu de vous moquer de ces chrétiens qui choisissent de travailler au Secours Populaire, parce que, pour eux, la pauvreté pas plus que l’aide qu’on lui apporte n’a un caractère confessionnel, et parce que cela leur permet de rencontrer dans ce travail des personnes de toutes opinions.

Vous avez le droit absolu de vous moquer du CCFD- Terre Solidaire (Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement) qui travaille en lien avec des centaines d’ONG de par le monde pour lutter contre la faim, pour le développement et pour la sauvegarde de l’environnement.

Vous avez le droit absolu de vous moquer de la CIMADE, organisation d’origine chrétienne protestante, qui s’est spécialisée, entre autres, dans l’aide juridique aux sans-papiers, qui assure une présence aux étrangers que l’Etat héberge « généreusement » dans les centres de rétention. La CIMADE était sans doute gênante, puisque, dans ce domaine, on l’a mise en concurrence avec d’autres organismes plus dociles.

Vous avez le droit absolu de vous moquer du mouvement œcuménique ACAT (Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture, et pour l’abolition de la peine de mort). Par curiosité, allez donc feuilleter le Courrier de l’ACAT ; vous comprendrez (peut-être ?) ce que la foi amène à faire … sans le crier sur les toits.

Vous avez le droit absolu de vous moquer de l’Abbé Pierre et du mouvement Emmaüs, qui est, depuis les origines, non confessionnel, mais qui, dans son nom, porte l’allusion à une certaine rencontre. Vous qui savez tout, qui vous arrogez le droit de tout juger, vous devez savoir ça !

Vous avez le droit absolu de vous moquer du Père Joseph Wrézinski et du mouvement ATD-Quart-Monde qu’il a fondé, mouvement non confessionnel lui aussi, et qui promeut la culture populaire parmi les plus délaissés. Une certaine Geneviève Anthonioz de Gaulle, après la déportation, y a consacré toute sa vie. Détail sans importance : c’était une chrétienne !

Je ne vous parle pas de Mère Teresa et de Sœur Emmanuelle : s’occuper des mourants de Calcutta ou des petits chiffonniers du Caire, ça n’a sans doute aucune valeur à vos yeux, parce qu’elles étaient marquées d’un « péché originel » : elles étaient croyantes et religieuses !

C’est votre droit absolu de vous moquer de ces communautés musulmanes qui, ces jours-ci, ont offert le couscous à tout le monde, en particulier aux plus démunis, et pas seulement à des musulmans. Mais eux aussi, ils sont marqués d’une tache indélébile : ce sont des croyants musulmans pacifiques … comme l’immense majorité des musulmans de France.

Au passage, je vous ferai remarquer que le XXème siècle a été marqué par les plus grands massacres de l’histoire et ceux qui les ont causés n’étaient pas spécialement des religieux : Hitler et le Nazisme, Staline et le Goulag, Mao et la Révolution Culturelle, Pol Pot et les Kmers Rouges !

Pourquoi est-ce que je vous soutiens ? Pas par masochisme, ce n’est pas mon genre, mais parce que, par vos critiques et vos moqueries, vous obligez les religions, en tout cas la mienne, en tout cas moi, à revenir aux sources. C’est vrai, l’Histoire passée et bien des événements actuels vous donnent raison. Pour moi, revenir aux sources (mais serez-vous sensibles à ce langage ?) c’est revenir à la personne d’un certain Jésus de Nazareth, pour qui la violence est injustifiable et qui a accepté de la subir jusqu’au bout, c’est-à-dire la mort.

Mais je vous reconnais enfin un autre droit : celui d’être sectaires … et d’étaler votre sectarisme, et ce, au nom du droit à la liberté d’expression absolu et sans limite.

Maintenant, je vous lance un défi : publier ces quelques lignes dans un prochain N° de Charlie-Hebdo, non pas au fin fond du journal, mais en bonne place, c’est-à-dire à un endroit accessible au premier coup d’œil.
N’ayant pas l’habitude d’acheter votre journal, pourriez-vous me l’envoyer à l’adresse ci-dessous ?
Ne voulant être redevable en rien, je m’engage à vous payer ce N° et les frais d’envoi.

Prenez amicalement très au sérieux mon ironie et mes sarcasmes.

Joseph CHESSERON
6 Grand-Rue
79410 CHERVEUX
joseph.chesseron@wanadoo.fr

1 Message

  • Chers amis de Charlie Hebdo 10 janvier 2016 01:16, par B. Mossion

    Merci au Père Joseph Chesseron pour cette lettre bien sentie, espérant qu’elle sera publiée !...
    Le lien pour la lire est mis sur le site voisin de la paroisse de Benet.
    Bien amicalement