Chapelle Saint-Martin

Revenir au menu

Passez la souris sur les photos. Sur certaines apparaîtra une main. Vous pouvez alors l’agrandir.

Partons maintenant à la découverte d’un prieuré bénédictin, le prieuré Saint-Martin dont l’église est en parfait état et encore utilisée de nos jours.

Chapelle romane à nef unique

Situé au nord-ouest de la ville, près de la rocade, le site a été occupé très tôt par les romains.
En 1973, des fouilles alentours ont permis de mettre à jour plus de 167 tombes de la période mérovingienne.
Construit au XIIème et assujetti à l’ordre des augustins puis de sainte Geneviève, le prieuré dépendait de l’abbaye de la Couronne, près d’Angoulême.
Il fût ruiné pendant les guerres de religions et n’a jamais été reconstruit.
Aujourd’hui seule subsiste la chapelle de style roman, à nef unique, surmontée d’une très belle voûte plein cintre.
A l’extérieur, les arcs, partant de piliers surmontés de chapiteaux et entourant la porte d’entrée sont légèrement brisés.
Son appartenance à l’ordre des augustins explique la sobriété, voire l’austérité du bâtiment : aucun autre motif de décoration. La chapelle est accolée à un ancien bâtiment conventuel.

Acheté et restauré au début des années 90, le lieu appartient à une branche de catholiques intégristes, la Fraternité de la Transfiguration, qui y célèbre le culte tous les dimanches.

Revenir au menu

· Françoise

Répondre à cet article