Chanson pour l’aumônier

Chanson pour l’aumônier

Claude, détenu à la prison de Namur vient d’écrire une chanson pour l’aumônier inspirée par la Chanson pour l’Auvergnat de Georges Brassens.
La chanson de Claude peut se chanter.
Merci à lui pour son témoignage talentueux.

Elle est à toi cette chanson
Toi l’aumônier qui sans façon
M’as donné cette croix de bois
Quand dans mon cœur il faisait froid
Toi qui m’as donné de ton temps
En m’écoutant, en me parlant,
Car les gens bien intentionnés
M’avaient fermé la porte au nez
C’est trois fois rien une croix de bois
Mais elle m’a réchauffé le corps
Et sur ma peau elle brûle encore
A la manièr’ d’un feu de joie

Toi l’aumônier quand tu viendras
Dans la cellule on t’accueillera
Et l’on priera à travers ciel
Le père éternel

Elle est à toi cette chanson
Toi l’Abbé de notre prison
Tu m’as donné beaucoup de joies
Quand dans ma vie il faisait froid
Toi qui as toujours été là
Dans les moments de désarroi
Où tous les autres s’étaient barrés
S’amusant de me voir peiner
C’est un cadeau, ton réconfort
Et il m’a réchauffé le corps
Et dans mon âme je l’vois encore
A la manièr’ d’un grand trésor

Toi l’aumônier quand tu viendras
Dans la cellule on t’accueillera
Et l’on priera à travers ciel
Le père éternel

Elle est à toi cette oraison
Le messager de ma religion
Tu es venu, tu m’as souri
Et de ta foi je m’suis épris
Toi qui n’as jamais souri quand
Les magistrats, les mécréants
Tous ces gens bien intentionnés
Riaient de me voir condamner
C’était très bien, ce coin de ciel
Et il m’a éclairé les yeux
Et dans mon âme il brille encore
A la manièr’ d’un grand soleil

Toi l’aumônier quand tu mourras
Quand le big boss te rappellera
Il t’accueillera là-bas, au ciel,
Le père éternel

Répondre à cet article