Célébrations pénitentielles - Carême 2019

Paroisse St Jean-Baptiste en Niortais

Célébrations Pénitentielles

CAREME 2019

le lundi 8 avril 2019

à 15:00 à Aiffres

à 19h00 à Chauray

Accueil

Depuis le début du carême, à travers les textes de la liturgie, le Seigneur nous invite à emprunter un chemin de conversion en devenant Semeur de Paix, de Fraternité, de Justice, d’Humanité et d’Espérance.
Que cette célébration nous aide à avancer sur ce chemin !

Chant d’ouverture : « Je viens vers Toi »

1 - Comme l’argile se laisse faire
entre les mains agiles du potier,
Ainsi mon âme se laisse faire,
ainsi mon cœur te cherche, toi mon Dieu.

Je viens vers toi, Jésus, (bis)
Je viens vers toi, Jésus, (bis)

2 - Comme une terre qui est aride,
ainsi mon cœur désire ton eau vive.
Tu es la source qui désaltère
qui croit en toi n’aura plus jamais soif.

Examen de conscience

Où en suis-je avec la solidarité, la fraternité ?

Ecoutons l’appel du Seigneur dans la lettre de Saint Paul aux Philippiens

Frères, beaucoup de gens se conduisent en ennemis de la croix du Christ.
Ils vont à leur perte. Leur dieu, c’est leur ventre, et ils mettent leur gloire dans ce qui fait leur honte ; ils ne pensent qu’aux choses de la terre.
Mais nous, nous avons notre citoyenneté dans les cieux
.

  • Qu’est-ce qui est à ma portée ?
  • Où sont mes priorités, mes centres d’intérêt ?
  • Suis-je attentif aux besoins de mon frère étranger, malade, démuni, seul … ?

Où en suis-je avec la justice et la paix ?

Ecoutons l’appel du Seigneur dans le psaume 102

Bénis le Seigneur, ô mon âme, bénis son nom très saint, tout mon être !
Bénis le Seigneur, ô mon âme, n’oublie aucun de ses bienfaits ! 
Car il pardonne toutes tes offenses et te guérit de toute maladie ; il réclame ta vie à la tombe et te couronne d’amour et de tendresse
Le Seigneur fait œuvre de justice, il défend le droit des opprimés.

La justice est la première voie de la charité (…) une partie intégrante de cet amour "en actes et en vérité’’
(« Caritas in veritaté »  : Benoît XVI)

  • Est-ce que mes pratiques de consommation respectent le travail de celui qui produit : gaspillage, abondance dans mes poubelles ?
  • Suis-je respectueux et attentif à ceux qui sont à notre service : maison, magasin, soin, administration ?
  • Ne suis-je pas, par mes paroles, mes réflexions, mes gestes, mes attitudes, source de conflit dans ma famille ma communauté, mon quartier ?
  • Est-ce que je garde en moi rancune, amertume, haine, qui portent à la violence, au mépris ?

Où en suis-je avec l’humanité et l’espérance ?

Ecoutons l’appel du Seigneur dans l’Evangile de Luc

Comme il était encore loin, son père l’aperçut et fut saisi de compassion ; il courut se jeter à son cou et le couvrit de baisers. Le fils lui dit : “Père, j’ai péché contre le ciel et envers toi. Je ne suis plus digne d’être appelé ton fils.” Mais le père dit à ses serviteurs : “Vite, apportez le plus beau vêtement pour l’habiller. Mettez-lui une bague au doigt et des sandales aux pieds. Allez chercher le veau gras, tuez-le ; mangeons et festoyons car mon fils que voilà était mort, et il est revenu à la vie ; il était perdu, et il est retrouvé.

  • Suis-je en accord avec la violence qui nous entoure ? Est-ce que j’ose exprimer mes convictions pour plus d’humanité ?
  • Comment suis-je témoin, rayon de lumière, graine d’espérance, autour de moi ? Suis-je fidèle à la parole de Dieu, à la prière, à des temps de retraite, aux sacrements, pour retrouver la sérénité ?
  • Mes peurs, mes doutes, mon orgueil, mon égoïsme, sont-ils des entraves à ma confiance en Dieu ?
  • Mon regard négatif sur le monde, mes jugements sur l’Eglise, me détournent-ils d’un Dieu Père et plein de compassion et de miséricorde ?

Jésus le Christ, Lumière intérieure, ne laisse pas les ténèbres me parler
Jésus le Christ, Lumière intérieure, donne-moi d’accueillir ton Amour

Le pardon

Ensemble demandons pardon au Seigneur.

Je confesse à Dieu tout-puissant, je reconnais devant mes frères, que j’ai péché en pensées, en paroles, par action et par omission ; oui, j’ai vraiment péché.

C’est pourquoi je supplie la Vierge Marie, les anges et tous les saints et saintes, et vous aussi, mes frères, de prier pour moi le Seigneur notre Dieu.

Temps de la réconciliation

Chacun est invité à mettre la main sur la Bible et s’il le souhaite à s’avancer vers le prêtre avec une parole de louange et une parole de regret pour recevoir le pardon.

Prière de louange

Vraiment, il est juste et bon de te rendre grâce, Dieu très saint, car tu ne cesses de nous appeler à une vie plus belle :

Toi, Dieu de tendresse et de pitié, sans te lasser tu offres ton pardon et tu invites l’homme pécheur à s’en remettre à ta seule bonté.

Bien loin de te résigner à nos ruptures d’Alliance, tu as noué entre l’humanité et toi, par ton Fils, Jésus, notre Seigneur, un lien nouveau, si fort que rien ne pourra le défaire.

Et maintenant que ton peuple connaît un temps de grâce et de réconciliation, tu lui donnes dans le Christ de reprendre souffle en se tournant vers toi, et d’être au service de tout homme en se livrant davantage à l’Esprit Saint. Pleins d’admiration et de reconnaissance, unis dans un même esprit, nous voulons clamer la puissance de ton amour et la joie de ton salut dans le Christ en disant avec confiance la prière que nous avons reçue du Sauveur.

Notre Père...

Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du Mal.

Action de grâce (ensemble)

Moi, dit Dieu, je crois en l’homme Je sais que ça vous étonne, ça étonne tout le monde ça m’étonne même un peu parfois. Pourtant c’est ma profession de foi, de toute éternité. Vous, les hommes, vous croyez en Dieu, un peu. Moi, dit Dieu, je crois en l’homme, beaucoup. Je suis un Dieu qui croit en l’homme, et c’est pour ça que j’ai inventé Noël. Je vous ai confié mon Fils, dans l’enfance, sans défense ; c’est ça l’amour ! Pour le meilleur et pour le pire, sans « repentance » : c’est ça l’amour ! Je crois en l’homme, et je lui donne mon Fils ! Moi, je crois en l’homme, et pourtant je le connais bien. Je sais ce qu’il y a dans l’homme. Je ne suis pas un naïf, je suis un réaliste, le seul ! Écoutez-moi ! Moi, dit Dieu, si je crois en l’homme, c’est que je sais mieux que personne, la puissance de l’Amour.

Bénédiction

Chant d’envoi

Peuple de lumière baptisé pour témoigner,
Peuple d’Evangile appelé pour annoncer
Les merveilles de Dieu pour tous les vivants.

Vous êtes l’Evangile pour vos frères, si vous gardez ma parole,
Pour avancer dans la vérité : Bonne nouvelle pour la terre !

Répondre à cet article