Bénédiction des bateliers à Coulon

La bénédiction des bateliers a eu lieu en bord de Sèvre à Coulon le dimanche 18 août 2019, en fin d’après-midi.

Depuis plusieurs années, les bateliers sont à l’honneur lors de la bénédiction traditionnelle.

La célébration préparée et animée par la communauté chrétienne locale Notre-Dame du Marais a eu la joie d’accueillir notre évêque Mgr Pascal Wintzer.

La procession est partie du parvis de l’église avec en tête cinq sonneurs de trompe. Ils ont ponctué le déplacement et la célébration de différents morceaux de leur répertoire. Ils étaient suivis de Mgr Wintzer en aube, accompagné du curé Auguste Sambou, du prêtre Claude Baratange, du maire et du responsable des bateliers. Eux-mêmes étaient suivis par les bateliers, grandes rames dressées, pelle en l’air. Arrivé sur le quai, tout ce petit monde est monté en barque. Après un court périple, les prêtres ont débarqué pour rejoindre la passerelle enjambant la Sèvre.

Monsieur le maire, avec des paroles de bienvenue, a salué la présence de notre évêque, et celle des bateliers et des nombreux participants.
La célébration s’est ouverte par un poème « Le Marais Poitevin » lu par une jeune fille, enfant du pays. La célébration a été émaillée de textes, de chants, de sonneries de trompe.

L’Evangile selon saint Matthieu (6, 26-30) rappelait « Regardez les oiseaux du ciel : … Observez les lis des champs… Si Dieu habille ainsi l’herbe des champs, ne fera-t-il pas bien plus pour vous. »

Mgr Wintzer a débuté son commentaire en évoquant une découverte antérieure du marais avec le service d’un batelier. S’appuyant sur l’Evangile, il a ensuite développé l’idée que l’homme a pris conscience de l’importance de la préservation de la nature, après avoir consommé sans retenue. Il a souligné la place des pouvoirs de l’homme. De prédateur pour l’homme et pour la nature, il peut aussi se mettre au service du bien commun. L’archevêque a mis en évidence le rôle important des bateliers sensibilisant leurs passagers à la fragilité du milieu naturel. La bénédiction a été introduite par une citation de saint-Hilaire, premier évêque de Poitiers. Une prière de louange quant à la création adressée au Créateur.

Puis notre évêque a béni les bateliers et les participants nombreux malgré un temps incertain.

Nous pouvons noter le bon déroulement de cette célébration avec les chants soutenus par Sarah Rodgers et une de ses filles, Roger et Monique Barbe à la logistique, la présence de femmes parmi les sonneurs de trompe et des bateliers.

Une célébration populaire priante.

François Robillard et Claude Baratange.