Ascension 2018 - Qui expulse les démons ?

Qui expulse les démons ?

Jésus quitte les disciples le jour de l’Ascension. Il est resté 40 jours pour expliquer cette résurrection qui est aussi la nôtre. La volonté du Père fait de nous des héritiers spirituels. Mais le Christ veut que nous agissions comme lui et faisions plus grand encore. Parmi les signes de conversions, il y a la fuite des démons.
Hier, on entendait que le pape doutait de l’enfer. Est-il au goût du jour de parler de cette force contre le mal ? La Force du baptême est efficace. Et qui pourrait nier que cela est nécessaire face aux forces de mort que nous côtoyons : terrorisme, appât de l’argent, destructions... La présence des chrétiens peut expulser ces démons. Par la puissance de Dieu et aussi par la joie. Écoutons le pape François :

Ce qui a été dit jusqu’à présent n’implique pas un esprit inhibé, triste, aigri, mélancolique ou un profil bas amorphe. Le saint est capable de vivre joyeux et avec le sens de l’humour. Sans perdre le réalisme, il éclaire les autres avec un esprit positif et rempli d’espérance. Être chrétien est « joie dans l’Esprit Saint » (Rm 14, 17), parce que « l’amour de charité entraîne nécessairement la joie. Toujours celui qui aime se réjouit d’être uni à l’aimé […]. C’est pourquoi la joie est conséquence de la charité »[99]. Nous avons reçu la merveille de sa Parole et nous l’embrassons « parmi bien des tribulations, avec la joie de l’Esprit Saint » (1 Th 1, 6). Si nous laissons le Seigneur nous sortir de notre carapace et nous changer la vie, alors nous pourrons réaliser ce que demandait saint Paul : « Réjouissez-vous sans cesse dans le Seigneur, je le dis encore, réjouissez-vous » (Ph 4, 4).
Exhortation n° 122

Ne craignons pas de faire fuir ces démons de la tristesse et de l’angoisse.

Père Jérôme