Accueil > Services, Mouvements, Solidarité, jeunes et adultes > Fondation Raoul Follereau > Actualités > 68ème Journée Mondiale des malades de la Lèpre (JML)

68ème Journée Mondiale des malades de la Lèpre (JML)

68ème Journée Mondiale des malades de la Lèpre (JML)

Derrière les maladies négligées, il y a des personnes oubliées

1 nouveau cas dépisté toutes les 3 minutes

Aujourd’hui, 1 malade de la lèpre sur 10 est un enfant

Oui, la lèpre existe encore.

Classée par l’OMS comme l’une des vingt maladies tropicales négligées (MTN), elle fait peu de bruit. Les médias n’en parlent pas. Comme d’autres MTN, sa survenue est souvent liée à de mauvaises conditions socio-économiques et à la pauvreté. Lorsqu’elle n’est pas soignée à temps, la lèpre entraîne des déficiences permanentes du visage, des yeux, des mains, des pieds.

Au-delà de ces souffrances physiques, les malades de la lèpre sont victimes d’exclusion sociale : ces hommes, ces femmes, ces enfants sont craints et rejetés par leur propre communauté.

La Fondation Raoul Follereau et ses partenaires ne les abandonnent pas. Dépistage dans les contrées les plus reculées. Traitements qui guérissent sans séquelle si la maladie est détectée à temps. Prise en charge des handicaps et aide à la réinsertion.

Du soin, de l’accompagnement. Et beaucoup d’amour aussi, qui redonne dignité et sourire à ces personnes qui en ont tant besoin.

C’est grâce à vos dons que la Fondation Raoul Follereau peut poursuivre ses actions sur le terrain, développer de nouveaux projets et contribuer aux travaux de recherche pour éliminer cette maladie.

Les malades de la lèpre comptent sur nous tous.

Si vous souhaitez faire un don en ligne, connectez-vous sur :
www.raoul-follereau.org

La lèpre en chiffres

. Encore plus de 200 000 nouveaux cas détectés par an,
. Près de 15 000 enfants ont contracté la lèpre en 2019
. 3 millions de personnes guéries de la lèpre vivent aujourd’hui avec une
mutilation handicapante.
. En 2019, près de 11 000 nouveaux cas de lèpre avec infirmité irréversible ont
été dépistés.

Répondre à cet article