1er octobre 2017 - Hymne aux Philippiens

Ces quelques lignes écrites par Paul forment un condensé de notre foi. Découvrons la kénose ou l’abaissement et la gloire de Jésus...

Le Christ ayant la condition de Dieu,
ne retint pas jalousement le rang qui l’égalait à Dieu.

Mais il s’est anéanti, prenant la condition de serviteur,
devenant semblable aux hommes.

Reconnu homme à son aspect, il s’est abaissé,
devenant obéissant jusqu’à la mort, et la mort de la croix.

C’est pourquoi Dieu l’a exalté :
il l’a doté du Nom qui est au-dessus de tout nom,

afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse
au ciel, sur terre et aux enfers,

et que toute langue proclame : « Jésus Christ est Seigneur »
à la gloire de Dieu le Père.

Paul a repris 8 hymnes qui s’ajoutent aux trois que l’on trouve dans le Nouveau Testament. Le plus connu est le magnificat qui exprime la joie de Marie. Ici, Paul reprend l’histoire du salut en montrant la descente de Jésus et son retour au Père. Il est vraiment fils de Dieu. Il a pris vraiment pris la dernière place pour nous.

Père Jérôme