Un baptême en deux temps - 13 janvier 2019

JPEG - 9 ko

Un baptême en deux temps

La grâce de cette nouvelle naissance est pleine et entière lors de la cérémonie. Tout sacrement rend efficace l’action de Dieu. Ce changement agit sans geste qui doive devancer (préparation) ni avec une confirmation ou un complément. Ce sont les couches de peinture en deux fois qui évitent de laisser un travail amateur. Le baptême de Jean-Baptiste était d’un autre ordre.

Pourtant le Christ prie et semble attendre intérieurement. Puis, la voix du Père se fait entendre : "après avoir été baptisé lui aussi, Jésus priait, le ciel s’ouvrit. " Les familles qui viennent se réjouissent de ce moment et parfois se reposent trop sur l’action invisible. N’hésitons pas à les accompagner, les soutenir, leur proposer des temps pour les enfants. L’éveil à la foi est là pour cela. A tout âge, il est possible d’être ouvert à l’amour généreux de Dieu. Mais avec une suite, un temps de prière après, le don de Dieu se fortifie.

Père Jérôme de la Roulière