Accueil du site > Accueil - A la Une du site > En bref > FAQ > Pourquoi l’Ascension tombe-t-elle toujours un jeudi (et pourquoi est-ce un (...)

Pourquoi l’Ascension tombe-t-elle toujours un jeudi (et pourquoi est-ce un (...)

Pourquoi l’Ascension tombe-t-elle toujours un jeudi (et pourquoi est-ce un jour férié) ?

Dans toute forme de pensée il y a une vision du monde sous-jacente. Nous en avons hérité dans notre langage. Ainsi, le lieu où siège la divinité est dans les cieux, le séjour des morts est sous terre.

Pour dire que Jésus rejoint son Père on utilise le mot « ascension », montée au ciel. Le récit de cette ascension de Jésus est donné uniquement par Luc en deux récits : à la fin de son évangile (Lc 24, 51) et au tout début des actes des Apôtres (1, 9-11). Ce récit permet de faire la liaison des deux récits : celui de la Bonne Nouvelle annoncée par Jésus et le temps de l’Eglise qui se développe peu à peu, malgré les difficultés.

Après la Passion et la Résurrection, Jésus a accompli sa tâche et il s’en va pour siéger à la droite du Père et pour préparer une place à ses disciples (Jn 14, 2).

Mais son départ provoquera la venue de l’Esprit : « Et moi, je vais envoyer sur vous ce que mon Père a promis. Pour vous, demeurez dans la ville jusqu’à ce que vous soyez, d’en haut, revêtus de puissance. » (Luc 24,49) ; « Mais vous allez recevoir une puissance, celle du Saint Esprit qui viendra sur vous ; vous serez alors mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre. » (Ac 1, 8).

Le départ de Jésus est donc une nécessité théologique. Ainsi l’ascension est à la fois séparation d’avec les disciples et élévation, glorification du Christ.

- La tradition célèbre l’Ascension quarante jours après la Résurrection. C’est au début des Actes que Luc indique que Jésus est demeuré encore avec ses disciples « pendant quarante jours » (Ac 1, 3). Le chiffre est symbolique : il indique la durée d’initiation à l’enseignement du Ressuscité, le temps qu’il faut pour fonder l’autorité des disciples.

- Pour arriver au jeudi, il faut faire, une fois de plus, un petit calcul. Jésus est ressuscité le samedi saint (+1), 5 dimanches entre Samedi saint et Ascension (+35), lundi-mercredi (+3) = 39. L’Ascension tombe bien le quarantième jour après Pâques, donc le jeudi.

-  La parenthèse de mon correspondant me permet de faire la remarque suivante. L’Ascension est une grande fête chrétienne. Comme nous vivons dans une civilisation qui trouve ses racines dans le christianisme, cette fête a toujours été chômée (de même d’ailleurs que le dimanche) et la République n’a pas osé y toucher (mais elle n’est pas liée à une religion particulière).

N’oublions pas cependant que dans les pays où la culture n’est pas chrétienne, le dimanche et les grandes fêtes chrétiennes ne sont pas chômés. Les chrétiens de ces contrées n’en ont que plus de mérite.

Alain.

Retour au menu principal