Le filet (Matthieu 13, 47-52)

Le Royaume de Dieu dans les paraboles de l’Evangile
Le filet (Matthieu 13, 47-52)

Il y a un temps pour pêcher et un temps pour trier. Telle est l’expérience évoquée par la parabole qui rejoint ainsi la leçon de l’ivraie : les disciples doivent supporter qu’aujourd’hui le mal se mêle au bien dans le Royaume et faire confiance à Dieu qui opèrera le tri (cf versets 47-48).

Cependant, en Matthieu 13, 49-50, l’ « explication » se polarise sur le jugement final, en résumant simplement le commentaire de l’ivraie (13, 39-43), mais en concluant cette fois par le sort irrémédiable des mauvais.
Ainsi l’instruction donnée aux disciples « à la maison » (versets 36-50) et composée de traditions propres à Matthieu se trouve encadrée par l’évocation de « jugement », non pas dans l’optique d’une condamnation sans appel mais comme une mise en garde : « Celui qui a des oreilles, qu’il entende » (Matthieu 13, 43).

Car celui qui a entendu « les choses cachées depuis la fondation du monde » et a reçu la grâce de découvrir la perle et le trésor, celui-là serait inexcusable de ne pas partager en conséquence.

Père Jean-Marie Loiseau