2013-10-13 Le lépreux purifié, Naamân

Dimanche 13 octobre 2013, 28ème du temps ordinaire, année C.

Première lecture : 2ème livre des Rois, chapitre 5 : le lépreux purifié, Naamân.

Baptistère de Notre-Dame de Niort. 15ème siècle.

En lien avec les dix lépreux purifiés, dont seul un samaritain vient rendre grâce (Luc 17, 11 à 19), la liturgie de ce dimanche nous retrace l’épisode central de l’histoire de Naamân, également cité par Jésus (Luc 4, 27).

Naamân, général de l’armée syrienne, étranger, païen, lépreux, suit le conseil de sa petite esclave juive et va trouver le prophète d’Israël, Elisée, pour implorer sa guérison. D’abord rebuté par la simplicité du remède proposé, il suit cependant le conseil de ses serviteurs et va se plonger sept fois dans les eaux du Jourdain. Le voilà guéri, purifié dit-on à propos de la lèpre, image d’un mal profond. Mieux même, il est intérieurement converti au Dieu d’Israël.

Libération du mal par le bain d’eau, et foi en Dieu, ont fait de l’histoire de Naamân une belle
figure du baptême. Elle est représentée comme telle sur le vieux baptistère de l’église Notre-Dame de Niort, avec quatre autres épisodes bibliques.

La pierre calcaire est fortement dégradée, mais on peut reconnaître Naamân, au buste puissant, plongé dans les flots où « sa chair redevient semblable à celle d‘un petit enfant ».
Sur la rive où est déposé son vêtement, deux serviteurs ou soldats qui lui ont conseillé de
suivre l’ordre du prophète.

L’image est toute simple, mais sa place sur des fonts baptismaux révèle sa signification profonde. Et surtout ne résistez pas au plaisir de lire en entier le récit du livre des Rois, fort savoureux.

« Je verserai sur vous une eau pure,
et vous serez purifiés.
De toutes vos souillures, de toutes vos idoles,
je vous purifierai. »

(Ezékiel 36, 25)

Jacques Lefebvre

Découvre l’énigme des fonts baptismaux de Notre-Dame de Niort